Il m'en aura fallut du temps pour terminer Dead Space, ce survival horror boosté à l"hémoglobine à son paroxysme! Pourquoi temps de temps? Hé bien pour plusieurs raisons. Déjà le jeu en lui-même qui , au moment de sa sortie, ma rapidement soulé au bout de quelques heures de gameplay à cause de sa linéarité. Enfin je ne devais pas vraiment être ouvert à ce jeu à ce moment là car l'envie d'y rejouer a repris le dessus il y a quelques temps et j'ai finalement bien apprécié l'aventure. L'aspect répétitive a quand même été présent à plusieurs moments du jeu , surtout pendant la première moitié du jeu, mais j'ai bien fait de le terminer pour son finish vraiment excellent et qui m' a donné l'espoir d'un Dead space 2 aussi bon que la dernière partie du jeu voir plus!Le deuxième facteur est bien évidement son côté ultra gore et sanglant qui a fait que je ne pouvais pas y jouer  n' importe quand à cause de mon fils de 3 ans... Logique non? Je devais attendre des moments où il n'était pas là, chez nounou ou à la sieste et donc par petites sessions de jeu.
Je n'ai vraiment pas l'habitude de scinder un jeu de cette façon mais j'ai enfin terminé l'aventure qui m' a, contre toutes attentes, énormément plu, et je vais même y retourner histoire de récolter quelques succès en plus!